Emergency Housing in Paraguay

Mention honorable de la FLEXIBILITÉ

"CULTIVE TON HABITAT"

Ce travail réflexif est une réponse au concours lancé en 2018 par l'association ARCH sharing en collaboration avec TECHO Paraguay, portant sur le thème d'habitat d'urgence.

En effet le Paraguay connait une crise sociale ; une grande partie de la population vie dans des conditions insalubres, déplorables et sans ressources.

Le Paraguay est le quatrième exportateur mondial de soja et le sixième exportateur de bétail. Le marché de l'exportation du soja est très largement dominé par des multinationales et ne profite donc pas à la population paraguayenne. Dans les campagnes, 85 % des terres agricoles appartiennent à 2,6 % de riches propriétaires. Cette économie n'est pas sans conséquence ; en plus d'accroître la pauvreté qui touche 26% de la population, le Paraguay est devenu l'un des pays subissant le plus fort taux de déforestation. Car effectivement, depuis 2003, 87% de la végétation a été rasée ou brulée afin de laisser place à la culture du soja.

Le projet, lui, a pour but de mettre à disposition un petit habitat, en bambou, avec l'espace le plus simple et le plus agréable à vivre possible. Pour ce faire, l'espace est orienté de manière à placer le mobilier fixe le long des parois longitudinales, ce qui offre un large espace central polyvalent.

Nous voulions aller plus loin, en proposant un prototype de base lié aux ressources locales existantes mais délaissées telles que la culture du bambou et du loofah. Ces cultures font parties intégrantes de l'architecture proposée. En plus de fournir une récolte annuelle régulière cela permet d'apporter de l'ombre à l'espace extérieur sous le loofah et de filtrer le vis-à-vis grâce au bambou.

L'idée est de produire des matériaux de construction sur le site, sans frais, pour la construction de maisons futures ou bien afin de développer le prototype de base. Ce principe permet de créer également une activité économique et pousse à l'établissement de liens sociaux entre les différentes familles.

Le projet vise également à répondre aux problèmes de déforestation ; le bambou est une graminée solide à croissance et à propagation rapides. Il suffit de 3 années pour obtenir un bambou avec une résistance à la flexion aussi grande voire plus grande que l'acier quant le bois nécessite en général 15 années pour être utilisé en tant que structure.

Chaque maison est libre de se développer selon ses besoins, en suivant une trame linéaire. Ils peuvent ajouter plus de cultures, de plus grands espaces extérieurs couverts et/ou agrandir leur espace intérieur initial. Tandis que la trame assure un développement organisé et une harmonie entre les différentes habitations.

L'objectif est de concevoir un ensemble qui ne soit pas un centre d'abris d'urgence hasardeux, mais plutôt à un village en devenir.


MOA : ARCHsharing en collaboration avec TECHO Paraguay

Lieu : Paraguay

Année : 2018

Equipe : Cyrillus Carpreau, Alex Dessers & Théo Veillé